Le bonheur ! 

      A l'époque des réseaux sociaux, où chacun étale son « bonheur », où chacun cherche le bonheur comme on chercherait Charlie, je m'interroge souvent dans mon quotidien de maman et d'éducatrice, sur cette quête du bonheur.

Dans mon métier, j'ai la chance chaque jour, d'accompagner de petits êtres heureux (et qui l'ignorent et non rien fait pour !) : des enfants!

Sans chercher, ils semblent avoir trouver la recette! Leurs questions existentielles se résument à "pourquoi le vers de terre, il n'est pas vert?", "il est où papa, et maman?". Le reste du temps, ils le passent à jouer, à rire, à câliner, à se régaler d'une poire juteuse ou d'un gâteau au chocolat et tout ça les rend heureux! A l'heure où ils enfilent leurs bottes pour aller courir et crier dans le jardin, ils ne se demandent pas s'ils vont se salir, s'ils auront le temps de mettre une machine à tourner, ni même de ce qu'ils vont faire la minute qui suit!

Ils sont heureux, vivent l'instant présent!

     Alors pourquoi? Pourquoi semblons-nous oublier quand on grandit, que le bonheur est aussi simple ! Simple comme sauter dans une flaque d'eau avec ses enfants (ou seul pourquoi pas!), simple comme d'observer le vent dans les feuilles, que de câliner un être cher (on n'a jamais eu autant besoin de câlins qu'en ce moment!), que de lire une histoire blottit sous un plaid en famille ou seul avec un bon chocolat.

     A l'heure des réseaux sociaux, des avancées technologiques censées faciliter notre quotidien (j'exagère ! Que ferai-je sans mon agenda connecté!), j'ai juste eu envie d'écrire le premier article de ma carrière sur le bonheur. pour qu'en lisant ces quelques lignes peut-être, parents ou professionnels, lecteurs, vous serez attentifs aux petits bonheurs de votre quotidien qui sont déjà présents ou qui ne cherchent qu'à apparaître.

      J'en profite pour demander à chaque professionnel qui accompagne des enfants, de se rappeler que ce sont des ENFANTS. Ne cherchons pas à accélérer leur musique intérieur.

Chacun peut choisir son instrument et son tempo! Apprenons leur plutôt à choisir de quel instrument ils veulent jouer.

Ils auront bien le temps d'apprendre à compter, d'apprendre ce qu'est la compétition. Permettons leur de ne pas oublier les petits bonheurs du quotidien. C'est le plus bel héritage qu'on puisse leur laisser ! Et c'est tout ce que je souhaite à mes enfants. Je ne peux pas les empêcher de souffrir, de vivre des expériences difficiles mais je peux leur apprendre à voir que le bonheur est partout si l'on sait regarder.

 

           Maud

pasted image 0.png